Sommaire

Partagez cet article

Deux romans de Laurence Kiehl à lire absolument

Sommaire

Partagez cet article

Laurence Kiehl est Docteur-ès-Lettres, enseignante de français à Genève à l’école de Moser depuis 2010. Elle est auteure de deux romans très particuliers : des oulipos.

Ecrivaine française, parisienne d’origine établie dans les Alpes chablaisiennes à Thonon-les-Bains, Laurence Kiehl est héritière d’un mouvement littéraire du 20ème siècle, actif vers les années soixante : l’OuLiPo.

Oulipo est un acronyme signifiant ouvroir de littérature potentielle qui avait comme chef de fil, Raymond Queneau.

Laurence Kiehl est auteure de deux romans oulipos, écrits dans un style particulier ; le premier est écrit 100% au masculin et le deuxième 100% au féminin, tous deux parus chez LBS Editions, groupe Albin Michel.

Ces deux livres sont écrits dans un style humoristique, ils dénoncent, instruisent et éveillent les consciences.

Littérateur évoque un rat-bougrissement français, La Masculine met en scène un virus qui supprime les hommes ! Que des absurdités…

1. Laurence Kiehl mais, « Qui est-elle ? » : biographie 

Deux romans de Laurence Kiehl à lire absolument

Laurence Kiehl est Docteur-ès-Lettres, enseignante de français à Genève à l’école de Moser depuis 2010.

Son roman La Masculine a remporté la prix Science-Fiction de la Journée du Manuscrit Francophone (JDMF) en 2018.

Chroniqueuse littéraire, Laurence Kiehl prête sa voix sur les ondes pour donner la parole aux animaux.

Elle a publié dans un recueil collectif intitulé Bacchanales de la Maison de la Poésie Rhônes-Alpes.

Suivre aussi son Podcast sur Radio Chablais : https://radiochablais.ch/podcasts/podcast-detail?idPodcast=42673.

Un seul mot d’ordre la guide dans l’écriture de ses romans, la contrainte.

« J’ai choisi l’oulipo parce que c’est un art d’écrire ‘’à la française’’ pour reprendre cette tradition et rendre hommage aux créateurs de ce mouvement oulipien des années 60 et pour relever un défi stylistique ».

 

2. Bibliographie de Laurence Kiehl

  1. La Masculine par Laurence Kiehl

La Masculine par Laurence Kiehl

La Masculine par Laurence Kiehl

Quatrième de couverture

Dans une période future et proche. La féminisation à outrance de la société est devenue une épidémie virulente qui a éradiqué les créatures masculines.
La France souveraine, dirigée par trois têtes régnantes, s’organise mais sombre dans la misère.

Les femmes vont jusqu’à se battre de manière sauvage afin de préserver la reproduction de l’espèce, devenue la principale contrainte.
En outre, elles parlent, désormais, la Langfem, une langue féminine qui hélas! restreint leur pensée.

Quand K, jeune rédactrice, apprend que sa douce mamie a été assassinée, elle va se jeter dans une enquête qui va entrouvrir des portes politiquement bien gardées.
Elle réalise alors que les humaines ne pourront survivre qu’en possédant la ressource génétique de cette espèce animale unique sur Terre.

 

Détails sur le livre

Titre : La Masculine

Auteure : Laurence Kiehl

LBS Editions

Prix : 16,00 €

Nb de pages : 201

ISBN : 978-2490742325

Quelques avis des lecteurs

Vous pouvez lire un super retour de Nelly Topsher sur Amazon :
Mon retour sur La Masculine, le nouvel OuLiPo de Laurence Kiehl.
Si littérateur ne contenait que des mots masculins, la masculine, elle, répond à la contrainte inverse, à savoir n’être écrit qu’avec des mots féminins.
Une mystérieuse maladie a entraîné la disparition de tous les hommes pour laisser la part belle aux femmes. Cette féminisation touche donc aussi la langue, en rajoutant notamment des « e » sur les rares mots encore neutres.
L’auteure raconte l’histoire de la K, femme de lettre et rebelle dans l’âme dans laquelle je me suis énormément reconnue. Laurence distille de l’humour et joue avec les mots de manière magistrale tout du long de son roman, et c’est succulent.
Roman que j’ai trouvé dérangeant et qui interpelle sur les dérives de la pensée unique. À l’heure où beaucoup de femmes jouent les chiennes de garde, ou on rajoute des e partout etc., Laurence nous démontre qu’une société uniquement féminine ne fonctionnerait pas mieux que celle où nous vivons actuellement. Peut-être même que le tout serait pire.
Au fil de ma lecture face à certaines aberrations de cette société décrite par l’auteure, j’ai espéré qu’elle m’offre une fin qui rééquilibrerait un peu les choses sans savoir vraiment ce qui serait possible dans ce gouvernement féminisé à outrance. Laurence m’a offert la fin que j’espérais vraiment et qui a calmé mon malaise face à ce qu’elle décrivait dans ses pages.
Je ne vous en dis pas plus pour ne rien dévoiler, mais vous invite à vous faire votre propre opinion. Un livre à découvrir donc pour la prouesse d’écriture, mais aussi pour réfléchir un peu.

 

  1. LittéRATeur par Laurence kiehl

Littérateur par Laurence Kiehl

Littérateur par Laurence Kiehl

Quatrième de couverture

Dans Paris, les faits s’organisent selon de drôles de principes. C’est le rat-bougrissement, un phénomène étrange, qui transforme les hommes en un scandale anatomique.

Parmi ceux qui ont pris douloureusement du museau parce qu’ils ne travaillent plus, deux amis vont tenter de sortir du vaste égout de leur univers.

Un exposé surréaliste, au vitriol, du monde moderne, dans un roman Oulipo écrit exclusivement avec des mots au masculin.

 

Liens utiles : https://amzn.to/3z7PzBf

Détails sur le livre

Titre : LittéRATeur

Auteure : Laurence Kiehl

LBS Editions

Prix :

Nb de pages :

ISBN :

Bande-annonce :

 

Ces deux romans sont des fables pour adulte, pittoresques et drôles, ils ont la vocation d’égayer le lecteur, le faire rire, le divertir. Attiser son imagination aussi.

Les deux romans de Laurence Kiehl, La Masculine et LittéRATeur, sont parus chez LBS Editions. Ils sont à découvrir car ils valorisent notre belle langue française.

Toutes ces informations sont à découvrir sur le site internet de l’auteure : https://www.laurencekiehl.com et sur sa chaine YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=48g7wiQtfwY.

Quelques retours des lecteurs

Découvrir sur Babelio l’avis d’Eve du blog carnets des week-ends.

Une maladie a supprimé tus les hommes de la surface de la terre en une centaine d’années. La langue s’est par la suite totalement féminisée.
La K, rédactrice à La Femme à la plume, a perdu récemment sa grand-mère, scientifique, qui a connu le monde d’avant avec sa mixité. Elle retrouve un courrier qu’elle lui a laissé avant de disparaître brutalement. Comment éviter la disparition de l’espèce ?
L’auteur poursuit ses expérimentations littéraire, après le Litterateur, avec un livre rédigé sans mot masculin. Cette fiction originale permet également de prendre un peu de recul sur le féminisme à outrance.

 

En conclusion…

Laurence Kiehl s’est lancé un défi « à la Perec » et qu’elle a suivi avec brio jusqu’à la fin. La Masculine et LittéRATeur, deux exercices de styles, deux oulipos écrits dans l’objectif d’attiser l’imagination du lecteur et l’amuser. Je vous invite vivement à les lires…

Pour rappel, ces deux romans sont écrits d’une manière particulière, le premier, La Masculine, ne contenant aucun mot féminin, et LittéRATeur, ne contenant aucun mot féminin ont été publiés chez LBS Editions et sont disponibles sur toutes les plateformes de vente du livre.

D’autres émissions dans lesquelles Laurence parle d’elle et ses oulipos, sont à découvrir sur le net en vidéo et en podcast. Notamment son interview en podcast sur Radio Chablais ici. Et, sur YouTube, son émission à la TV Mont Blanc du 8 décembre de l’année dernière : https://youtu.be/V8Q8r0A6nTA.

Nos articles précédents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire