Sommaire

Partagez cet article

Mémoires du Danube de Thomas Gabriel LEICHTNER

Sommaire

Partagez cet article

En décembre 2021, Thomas Degré Leichtner cherchait une bêta-lectrice pour Mémoires du Danube. 

Nous avons échangé quelques messages, je craignais de ne pas aimer cette histoire, car je sortais de ma zone de confort. 

Et finalement, je me suis lancée, le résumé m’a convaincu.

Mémoire du Danube s’appelait à ce moment-là « Mémoire de l’eau ».

Présentation de Mémoire de Danube

Mémoires du Danube Broché – 17 janvier 2023
Couv Mémoire du Danube de Thomas Gabriel Leitchtner

Quatrième de couverture

Chronique sur Mémoires du Danube

Ce roman a été une très, très belle découverte.

– Par la couverture, qui exprime et résume, en 3 photos ce dont parle ce roman.

– Par l’histoire, elle-même, celle de Simon, déjà compliqué avec le suicide de son père qu’il ne comprend pas, et qui découvre au détour d’une mission confiée par Mme Irène, un tout autre pan de son histoire.

– Par les personnages, Simon, la belle Helena, le courageux Sanyi, la grand-mère et les autres, de beaux personnages au caractère bien défini, leur histoire personnelle, leur passé, leurs secrets, parfois difficiles à porter et qui pèsent sur leurs épaules toute leur vie.

J’ai ressenti de l’empathie pour eux, surtout la grand-mère, qui m’a particulièrement émue, et Sanyi aussi, vous comprendrez pourquoi en le lisant.

– Par la période historique, qui est, comme chacun le sait, une période terrible, la Seconde Guerre mondiale, l’holocauste, les Juifs emmenés et tués par milliers. Et cette période me touche énormément.

L’histoire est donc basée sur des faits historiques réels.

J’ai appris beaucoup sur cette période dans la ville de Budapest. Les maisons étoilées, dans lesquelles on parquait les familles juives, les fusillés sur le bord du Danube et les chaussures, ça, ça m’a vraiment bouleversé.

L’histoire est fluide, cohérente, avec un peu de poésie, de l’humour, de l’amour et de l’espoir.

Une très belle écriture. Je l’ai lu en très peu de temps, car je voulais connaître la suite à chaque page tournée.

On voyage avec Simon. Les chapitres alternent entre le présent et les souvenirs douloureux du passé, on se laisse porter par les événements qui s’y produisent.

Les émotions sont au rendez-vous tout au long de la lecture. Et à la fin, on comprend tout, on comprend pourquoi son père, c’est suicidé et aussi pourquoi le titre Mémoire du Danube. Cette fin est remplie d’espoir.

Je compare Mémoires du Danube au roman Le Tatoueur d’Auschwitz  de Heather Morris, car j’ai ressenti les mêmes émotions, la colère, l’horreur, l’angoisse, la tristesse, l’espoir.

Thomas Degré signe là un magnifique roman, aussi bien historique que personnel, car il livre une partie de son histoire.

C’est pour moi une belle découverte et un véritable coup de cœur.

Merci de m’avoir permis de la découvrir.

Où vous procurer Mémoires du Danube ?

Vous pouvez vous procurer Mémoires du Danube en le commandant dans votre librairie habituelle, ou dans la librairie Wallonie Bruxelles où il est en stock, 46 Rue Quincampoix, 75004 Paris.

Ou directement à la maison d’édition : https://murmuredessoirs.com/memoires-du-danube.php

Bonne lecture et à bientôt pour une nouvelle chronique.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Nos articles précédents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire