Sommaire

Partagez cet article

Prix littéraire : Makenzy Orcel remporte le choix Goncourt du Vietnam avec “Une somme humaine”

Sommaire

Partagez cet article

Le choix Goncourt est un prix littéraire prestigieux qui récompense chaque année un roman francophone. 

En 2023, c’est l’auteur haïtien Makenzy Orcel qui a remporté ce prix pour son roman Une Somme humaine.

Ce livre, qui aborde des thèmes importants tels que la pauvreté, la violence, la migration et l’identité, a été salué par la critique et le public pour sa qualité d’écriture et sa profondeur de propos.

Dans cet article de blog, nous allons nous intéresser de plus près à Makenzy Orcel, à son roman Une somme humaine, ainsi qu’au choix Goncourt du Vietnam?

Présentation de Makenzy Orcel et de son oeuvre

Makenzy Orcel, auteur de Une Somme humaine - Prix Goncourt 2023
Makenzy Orcel, auteur de Une Somme humaine - Prix Goncourt 2023

Makenzy Orcel est un écrivain haïtien né en 1983. Il a grandi à Port-au-Prince, dans un quartier populaire de la ville.

Après des études en sciences sociales et en droit, il s’est tourné vers l’écriture. Il a publié plusieurs romans et recueils de poésie, qui ont été très bien accueillis par la critique et le public.

Makenzy Orcel est un auteur engagé, qui aborde des thèmes tels que la pauvreté, la violence, la migration et l’identité.

Il est également connu pour son style d’écriture poétique et lyrique, qui emporte les lecteurs dans des univers riches en émotions et en réflexion.

Biographie de l'auteur

Makenzy Orcel est un auteur haïtien reconnu pour ses œuvres qui explorent les dessous de la société.

Son premier roman paru chez Mémoire D’encrier, Les Immortelles, est un récit audacieux et captivant de la vie d’une prostituée.

Le livre a été traduit en anglais et publié par SunyPress à New York, et il a reçu le prix Thyde Monnier de la Société des gens de lettres pour son travail.

Makenzy Orcel a poursuivi son exploration des recoins sombres de la société dans son deuxième roman, Les Latrines, qui se déroule dans les bidonvilles de Port-au-Prince.

Ce livre lui a valu le Prix de littérature en français du Groupe de réflexion et d’action pour une nouvelle Haïti (GRAHN-Monde) en 2012.

En 2016, Orcel publie son troisième roman, L’Ombre animale, qui lui vaut plusieurs récompenses, notamment le prix Louis-Guilloux et le prix Littérature-Monde.

Ses réalisations littéraires ont été reconnues en 2017 lorsqu’il a été nommé chevalier des Arts et des Lettres par la République française.

L’écriture de Makenzy Orcel est grinçante, brute et inébranlable dans sa description de la vie des personnes marginalisées.

Son travail met en lumière les injustices et les luttes de ceux qui se trouvent au bas de l’échelle sociale et pousse les lecteurs à confronter leurs propres préjugés et hypothèses.

Makenzy Orcel est une voix puissante de la littérature haïtienne et une force de changement social.

Une Somme humaine est le dernier roman de Makenzy Orcel, publié en 2019 aux éditions Zulma.

Le livre raconte l’histoire de Génessende, une jeune femme qui vit dans un bidonville de Port-au-Prince.

Elle doit faire face à la pauvreté, à la violence et à l’oppression, mais elle refuse de se laisser abattre. Elle se bat pour sa liberté, pour sa dignité et pour sa survie.

Le roman aborde des thèmes importants tels que la pauvreté, la violence, la migration et l’identité. Makenzy Orcel nous emporte dans un univers riche en émotions et en réflexion, où la poésie se mêle à la réalité crue de la vie dans les bidonvilles.

Les personnages sont complexes et attachants, et le lecteur est rapidement captivé par leur histoire.

“Une somme humaine” a été très bien accueilli par la critique et le public, qui ont salué la qualité de l’écriture de Makenzy Orcel et la profondeur de son propos.

Le livre a remporté plusieurs prix littéraires, dont le choix Goncourt du Vietnam en 2021, qui a permis à Makenzy Orcel de se faire connaître à l’international.

Nos articles précédents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire