Sommaire

Partagez cet article

Chronique sur Promesse d’une aube de Veronique Ribeva

Sommaire

Partagez cet article

Promesse d’une aube… un rêve ou une prémonition ?

Des dystopies, je n’en ai jamais lues. Promesse d’une aube est donc une première et je ne le regrette pas.

Une dystopie est, selon Wikipédia un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’il soit impossible de lui échapper et dont les dirigeants peuvent exercer une autorité totale et sans contraintes de séparation des pouvoirs, sur des citoyens qui ne peuvent plus exercer leur libre arbitre.

Lire aussi ma chronique sur le roman de Gilles Orselly.

 

Promesse d'une aube par [Véronique Ribera]

Quatrième de couverture

La terre est au plus mal : faune et flore dilapidées, humains-objets complices d’un système économique qui les enferme et les condamne, la planète n’est plus capable d’encaisser les coups.

Parce qu’ils savent la fin proche, les vingt-six familles les plus riches du monde se sont alliés pour survivre à la planétaire annoncée par des catastrophes naturelles répétées.

Face à eux, les Eveilleurs, des humains à la spiritualité développée et aux capacités extraordinaires, refusent cet avenir mortifère.

Entre les deux forces, Hilel, simple documentariste, se trouve entrainé malgré lui dans un affrontement qui verra l’avenir d’un monde nouveau.

Serait-il meilleur ? Rien ne le laisse présager.

 

 

Biographie de l’auteure

Agée de 54 ans, Véronique Ribeva est un bordelaise d’originaire qui vit aujourd’hui à Bruxelles.

Ayant fait des études de lettres modernes et de communication, elle a travaillé comme assistante de communication notamment pour la Fnac de Bordeaux.

Elle a, pendant quinze ans, exercé le métier de professeur à l’école primaire. Puis, vers 2017, elle commença à écrire. Grande lectrice, elle a obtenu également un certificat de correctrice, une activité qu’elle souhaite aujourd’hui développer.

Se sentant très concernée par l’écologie, son livre en est la preuve.

 

Mon avis sur ce roman…

Promesse d’une aube… déjà le titre m’a accroché…

L’aube… ces premières lueurs qui annoncent le début de la journée !

Promesse d’une aube est un roman futuriste qui nous plonge dans un monde où les forts et les puissants écrasent les faibles.

Un monde qui connaît des catastrophes naturelles récurrentes et ou l’homme refuse d’admettre que c’est de sa faute.

Promesse d’une aube relate l’histoire d’un « élu », Hillel, qui fait toutes les nuits un rêve bizarre. Cela mérite-t-il d’être pris pour un simple rêve ?

Non, puisque tous ces évènements qu’il voyait avaient l’air tout aussi réels. Ils finissaient tôt ou tard par se produire.

Hillel est un héros qui ne se connait pas, qui ne connait pas pourquoi il a toutes les nuits ce rêve bizarre qui augure toujours un futur sombre.

Heureusement, grâce à plusieurs personnages, il est arrivé à comprendre qui il était vraiment, un nouveau sauveur de l’humanité.

Soutenu par ses amis, ayant perdu certains même durant sa quête, il a pu empêcher le pis : la domination et la destruction du monde par Les Vingt-six, un groupe des familles puissantes qui dirigeaient le monde.

Un mot de leur part suffisait pour qu’une guerre soit déclenchée ou arrêtée.

J’ai trouvé les personnages attachants, spécialement Iris, un enfant « grand » dans l’âme qui a aidé à sa manière Hillel à trouver sa voie.

L’auteure évoque dans ce livre, des sujets qui méritent d’être abordés : les catastrophes naturelles et le réchauffement climatique, en ces jours où la planète se meurt suite aux activités humaines excessives.

L’auteure, au travers ses personnages questionne, interroge, aborde sans mâcher ses mots la question qui concerne l’avenir de l’humanité.

Promesse d’une aube tire la sonnette d’alarme, exhorte tout un chacun à faire ce qu’il peut pour préserver notre habitat.

Un livre qui parle de spiritualité et d’actualité…

Extrait préféré de Promesse d’une aube

« On dit que les rêves sont les portes de l’âme, qu’ils délivrent un message sur des événements ou des émotions qu’on n’a pas digérés. », Promesse d’une aube, p10.

En conclusion

Ce livre nous ouvre les yeux sur des sujets urgents de notre société tel que le réchauffement climatique, les irruptions volcaniques et d’autres catastrophes naturelles.

Je trouve que le livre a été assez travaillé, et je le recommande vivement.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Nos articles précédents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire